Harmonie entre les graves et les aigus 抑扬顿挫 yì yáng dùn cuò

2017 Estampe, Dessin, encre de chine sur papier de soie, marouflé sur papier Triptyque de 3X (H=73 cm x L=53,5 cm avec cadre)

«…. c’est bien le Vide qui permet le processus
d’intériorisation et de transformation par lequel tout
chose réalise son même et son autre, et par là, atteint
la totalité…»

Cheng François, Vide et plein, le langage pictural chinois, éditions du Seuil, 1991, p. 48